Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : à Kananga, Shadary promet d’achever la construction du barrage Katende

Published

on

Le candidat président de la République porté par le Front commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Ramazani Shadary a fait une promesse ferme à l’électorat du Kasaï-Central. Elle consiste à achever la construction de la centrale hydroélectrique de Katende, une fois élu chef de l’Etat congolais.

Si le dauphin de Kabila, le candidat numéro 13 compte accélérer et achever ces travaux à court terme, commentent les habitants de Kananga fatigués de promesses fallacieuses, il devra savoir que c’est depuis 1965 que ce projet fait rêver les kasaïens. Car, ils  ont tous leurs espoirs fondés sur la centrale hydroélectrique de Katende pour booster le développement au centre du pays.

Réaliser cette promesse à court terme, une fois élu président de la République, implique notamment le décaissement urgent dans les 100 premiers jours, les fonds nécessaires constituant la part du gouvernement dans ce projet.

En effet, les travaux d’érection de ce barrage traînent à être achevés depuis 2015 non seulement à cause de l’enclavement de cette partie du pays mais aussi et surtout le décaissement des fonds destinés à la réalisation du projet.

L’accord de financement signé par les gouvernements congolais et indien, le 11 juillet 2011 à Kananga, a chiffré le coût global des travaux est de 280 millions de dollars américains dont  168 millions USD à apporter par la banque chinoise Exim Bank sous forme de prêt à rembourser par l’Inde, et 112 millions USD constituant la part de la RDC.

En plus de ce montant, il était question de prévoir environ 120 millions USD supplémentaires  pour la mise en place des lignes de transport.

La première ligne, longue de 130 km, devra relier les villes de Kananga à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental en passant par le territoire de Tshimbulu. Elle aura comme impact directe : le renforcement et la relance du réseau ferroviaire dans l’espace kasaïen. A deuxième ligne, longue de 30 km, partira de Kananga jusqu’à Bunkonde, une localité du territoire de Dibaya, toujours dans la province du Kasaï-Central.

En rappel, c’est la rive droite de la rivière Lulua qui a été choisie pour abriter cette centrale hydroélectrique, que les kasaïens appellent « Grand Katende », dotée d’une puissance énergétique de plus de 64 mégawatts.

Et Emmanuel Ramazani Shadary qui a fait cette promesse électorale séjourne au Kasaï Central, 19ème province de sa tournée dans le cadre de la campagne électorale. Il y a été chaleureusement accueilli par la population qui l’a contraint à parcourir environ 8 km à pieds, avant d’atteindre la place Mukenge Shabantu, son lieu du meeting.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito