Connect with us

a la une

RDC : Ce que pense Matata Ponyo de la dette intérieure chiffrée à 1,3 milliard USD*

Published

on

Pour ce qui est de la dette intérieure et de la dette extérieure, je commencerai par relever à votre meilleure attention que la dette extérieure a été certifiée par les organismes attitrés. Elle est donc clairement déclinée en principal et en intérêts et a par ailleurs fait l’objet d’une décote d’environ 70%. C’est cela qui explique que le service de la dette extérieure soit assuré régulièrement.

La dette intérieure, surtout sa composante financière et commerciale, devait faire l’objet d’un traitement identique, en vertu du principe «pari passu» qui veut que tous les créanciers soient traités de manière équitable.

Cette démarche est d’autant plus justifiée que cette dette a été conclue, presque dans sa totalité, au titre de gré à gré. Elle a, par ailleurs, plusieurs fois fait l’objet d’une actualisation abusive réalisée par les créanciers eux-mêmes, sur fond des taux d’intérêt et taux de change excessivement élevés.

Un processus de certification de la dette intérieure est en cours par les organismes compétents. Il vise à la décliner en principal et en intérêts et engager les parties concernées à une négociation sur une décote plus au moins équivalente à celle effectuée sur la dette extérieure, conformément au principe du traitement équitable des créanciers évoqué précédemment.

Toutefois, il convient de mentionner qu’en parallèle de ce travail de certification, le service de la dette est assuré progressivement sur la partie déjà certifiée et pour laquelle les créanciers ont adhéré au principe de la décote. En effet, entre fin 2011 et 2015, l’encours de la dette intérieure certifiée est passé de USD 1,407 milliard à USD 1,388 milliard, soit un service de la dette assuré à hauteur de USD 18,22 millions.

Le principe établi actuellement est de s’interdire de gonfler l’encours de cette dette à l’effet de préserver les générations futures d’un lourd tribut. Comme c’est le cas de la génération actuelle qui paie une dette qu’elle n’a jamais contractée et dont il est difficile de démontrer objectivement les dividendes socio-économiques des projets qu’elle avait financés.

Matata Ponyo Mapon

A RE(LIRE) :
RDC : Paiement de la dette intérieure, une nécessité pour la relance du secteur privé

RDC : Dette intérieure certifiée, pourquoi le gouvernement peine à payer ?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :