Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le peuple ne veut plus du «Congo-pessimisme» !

Published

on

RDC : le peuple ne veut plus du «Congo-pessimisme» !

Le peuple ne veut plus du « Congo pessimisme ». 82% des personnes interrogées dans un sondage politique réalisé par BERCI et GEC en février 2018  sont « optimistes » quant à leur avenir au cours des cinq prochaines années et 64% des répondants pensent de même pour le pays. Les congolais restent fortement attachés au processus démocratique, avec 95%, déclarant avoir l’intention d’aller voter le 23 décembre 2018.

Cet attachement est visiblement illustré par le fait que 81% des personnes interrogées par ce sondage pensent que le pays se dirige dans la mauvaise direction. Les personnes étaient 72% à penser de cette façon en novembre 2017 et à peu près le même nombre qu’en février 2017.  

« Cela semble être une condamnation qui concerne le leadership du pays, plutôt que l’expression d’un désespoir sur la destinée du pays », commente le sondage Politique intitulé : « Une actualisation d’un processus politique contentieux »

Lorsqu’il a été demandé aux personnes sondées ce qui détermine le destin du Congo, 46% des répondants ont déclaré en 2018 que ce sont les « Congolais eux-mêmes », plutôt que « la communauté internationale » (31%), « les pays voisins ou régionaux » (8%), ou « Dieu » (13%).

Cette tendance démontre que les Congolais croient qu’ils possèdent en eux le pouvoir d’apporter des changements dans leur pays, contrairement au « Congo-pessimisme » dont l’apologie ne contribue à rien.

L’optimisme du peuple congolais, exprimé à travers les résultats de ce sondage d’opinions semble s’être ancré dans son esprit conformément à l’Article 15 (une expression congolaise évoquant un article imaginaire de la Constitution selon laquelle : chacun devrait se débrouiller par lui-même et ne rien attendre de l’Etat).

C’est surtout le besoin, mieux la faim du changement démocratique du leadership du pays afin que ce dernier consolide les acquis en ramenant tout congolais au travail en vue de la reconstruction de la RDC, cette puissance économique mondiale dormante.

Pour rappel, ces sondages politiques représentatifs ont été réalisés en RDC par le Bureau d’Études, de Recherches, et de Consulting International (BERCI) et le Groupe d’Etude sur le Congo (GEC) de l’Université de New York. Et ce, au niveau national respectivement en août 2017, en novembre 2017 et en février 2018.

Zoom Eco

Advertisement

Edito