Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Kabila inaugure la centrale hydroélectrique de Zongo II

Published

on

Le chef de l’Etat, Joseph Kabila vient d’inaugurer la centrale hydroélectrique de Zongo II. Ce barrage qui a une capacité de production installée de 150 mégawatts vise à améliorer la desserte en électricité du pays, prioritairement de Kinshasa. L’électricité ainsi produite sera interconnectée avec celle du réseau national.

Après la coupure du ruban symbolique par le président de la République, s’en est suivie la visite guidée des installations de cette centrale qui, pour des experts, est la plus grande construite depuis 40 ans.

En effet, elle est composée d’un bâtiment  de huit niveaux dont trois dans le sous-sol et cinq en hauteur, dans le même secteur de Gombe Matadi qu’un autre barrage hydro-électrique portant le même nom.

Zongo II compte trois machines dont chacune est en mesure de produire 50 mégawatts.  Avec ses équipements de la dernière génération technologique visités par Joseph Kabila et sa suite, ce barrage hydroélectrique s’impose, d’après la SNEL, comme la centrale hydroélectrique la plus moderne non construite depuis plusieurs décennies.

Ce barrage était en construction depuis environs cinq ans. Les travaux ont été entrepris par l’entreprise Chinoise Sino Hydro.

A RE(LIRE) : Accident de circulation à 30 Km de Zongo, trois membres du gouvernement sauvés de justesse !

Malgré cet incident sur le chemin, plusieurs membres du gouvernement, corps diplomatique et autres personnalités ainsi que le gouverneur de la province du Kongo-Central, Jacques Mbadu Nsitu ont pris part à cette cérémonie qui s’est déroulée sur le site de Zongo II situé à Gombe Matadi, territoire de Mbanza-Ngungu.

En rappel, les 150 mégawatts de l’énergie électrique de Zongo II vont pouvoir soulager la desserte en électricité de la ville de Kinshasa confrontée au problème de délestage. Cette énergie atteindra la capitale par le canal de la ligne haute tension 220 kilovolts.

Des techniciens et ingénieurs de la SNEL chargés d’assurer l’exploitation et la maintenance de cette centrale hydroélectrique ont été formés en Chine.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito