Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : Cobalt, le prix de la tonne chute de 55% en 12 mois

Published

on

Le prix de la tonne de Cobalt a chuté de 55% sur le London Metal Exchange entre le 19 janvier 2018 et 21 janvier 2019. Il est parti de 80 000 USD la tonne pour se négocier actuellement à 36 000 USD. Mais avant cette dégringolade, la courbe a été ascendante au mois de mars de l’an dernier atteignant le pic de 94 500 USD la tonne.

D’après les experts du secteur cette baisse continue est justifiée d’abord par les ventes de ce minerai qui sont relativement inférieures aux attentes du marché qui, elles, sont tenues par l’explosion de la demande pour la fabrication des véhicules électriques et autres produits écologiques. Ensuite, la surproduction mondiale du cobalt, ces deux facteurs tiennent donc en haleine cette situation.

Ce niveau de prix risque de baisser davantage dans les prochains jours, estime Resource Matters, quand Kamoto Copper Company, filiale de Glencore en RDC, va relancer prochainement sa production arrêtée il y a quelques mois.

Ce qui pourrait affecter davantage la production annuelle de la RDC cette année contrairement à l’année précédente qui a vu le pays connaitre le record de production cobaltifère de ces deux dernières décennies franchissant la barre de 115 000 tonnes au trois premiers trimestres de 2018.

La RDC qui compte notamment sur les revenus de la production cobalt pour diversifier et industrialiser son économie nationale a déclaré ce minerai «substance minérale stratégique » au même titre que le germanium et la colombo-tantalite.

Plus de 60% du cobalt mondial provient de la RDC. Et plus de 90% de cette production est industrielle. Glencore, China Molybdenum Co. et d’autres opérateurs en font l’exploitation. Moins de 10% de cette exploitation est artisanale essentiellement dans les deux provinces du Lualaba et du haut Katanga.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito