Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le taux du SMIG quadruple !

Published

on

Le nouveau taux du Smig quadruplé est entré en vigueur le week-end dernier en Rd Congo. Il est ainsi passé de 1 680 CDF (équivalent de 1,02 USD) par jour à 7 075 CDF (équivalent de 4,30 USD). Le premier ministre, Bruno Tshibala a pris le Décret, contresigné par le ministre d’Etat en charge du Travail. L’ambition du gouvernement, d’après Lambert Matuku Memas, est d’atteindre le taux journalier de 15 USD.

C’est une bonne nouvelle pour les travailleurs et leurs familles ainsi que le gouvernement qui est dirigé par Bruno Tshibala, sous l’impulsion du président de la République, Joseph Kabila. Ce dernier, a indiqué le ministre du Travail, n’est pas resté insensible à la souffrance des employés du secteur privé congolais.

Ce nouveau taux journalier du Smig, appliqué aux 26 jours de travail, représente 183 950 CDF (soit, 112 USD) par mois.

« C’est peu. Mais, c’est beaucoup mieux que 26 USD que ce Smig représentait par mois. On doit y aller lentement. Parce que notre ambition avoisine les 15 USD par jour. Pour y arriver, avec la conjoncture économique d’aujourd’hui, nous devons le faire avec toute responsabilité pour ne pas casser la baraque et ne plus avoir la poule aux œufs d’or », a déclaré Lambert Matuku dimanche 27 mai 2018 dans l’émission Face à face de Christian Lusakueno sur Top Congo.

Le Smig étant le salaire en déca duquel l’employeur ne peut aller, quel que soit le niveau social, ni la garantie du travail, le ministre du Travail rassure que l’entrée en vigueur du nouveau taux n’autorise nullement aux employeurs qui payaient plus à leurs travailleurs de revoir à la baisse ces traitements.

Et de préciser : « La loi garanti aussi les acquis. Puisqu’avant que nous ne promulguions ce Smig, les 7 075 CDF par jour, il y avait des gens qui gagnaient déjà un peu plus. Leurs salaires ne peuvent connaitre une quelconque baisse. Ils ne peuvent qu’être revus à la hausse. »

Le Code du travail en vigueur en Rd Congo prévoit que le Smig soit revisité chaque année. Ce qui oblige les parties prenantes à se retrouver à cette échéance pour voir si ce Smig répond encore au besoin du travailleur congolais.

« Si cela n’a pas été fait depuis 2008, nous avons repris cet élan depuis l’an dernier au niveau du Conseil national du travail (CNT). C’est ici que les négociations se sont déroulées en tripartie (gouvernement, travailleurs et employeurs) en octobre 2017 pour obtenir, de manière consensuelle, le taux qui est d’application actuellement », a indiqué le ministre d’Etat, ministre du Travail.

Parlant du calcul du taux du Smig, Lambert Matuku a rappelé qu’il prend en compte plusieurs facteurs dont le prix du marché, les besoins en santé, en scolarisation, logements, etc.

« Ce taux est représentatif. Il y a également la tension salariale. Pour le Smig, nous partons de 7 075 CDF par jour pour le travail manœuvre ordinaire, jusqu’à 70 750 CDF par jour par le cadre. C’est une tension de 1 à 10», a – t – il insisté.

A RE(LIRE) : SMIG, Tshibala autorisé à signer le Décret fixant le nouveau taux journalier !

Le Salaire interprofessionnel minimum garanti (Smig) ne concerne que les travailleurs du secteur privé conformément au Code du travail. Les autres travailleurs de la fonction publique ont un barème propre à eux.

D’après Lambert Matuku Memas, le ministre en charge de ce secteur et les syndicalistes ont également négocié la hausse du salaire du fonctionnaire de l’Etat. Et le nouveau barème de salarial, ramenant le salaire minimum de l’agent public de l’Etat à l’équivalent 200 USD, a été adopté au gouvernement pour être d’application en 2019.

En rappel, le taux du Smig journalier de 1 680 CDF équivalait trois dollars américains en 2008. Dix ans plus tard, avec la dévaluation monétaire, il ne représentait que 1 dollar américain jusqu’à ce qu’il soit revu, depuis le week-end dernier, à 7 075 CDF (environ 4 USD).

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : secteur public, trois jours de grève pour exiger la révision du Smig de 1 à 5 USD le jour !

Advertisement

Edito