Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : DRC mining week, le rendez-vous annuel d’opérateurs miniers approche !

Published

on

DRC Mining Week ouvre ses portes du 13 au 15 juin 2018 à l’Hôtel Karavia de Lubumbashi dans la province du Haut Katanga. C’est la plus grande plate-forme minière et industrielle de la RDC, réunissant plus de 2 300 professionnels internationaux et acteurs de plus de 50 pays. Cette rencontre vise à explorer et à mettre en valeur les vastes possibilités d’investissement dans le secteur minier congolais.

Ces assises se tiennent au moment où l’industrie minière en Rd Congo est à la croisée des chemins avec un avenir incertain, selon l’avis de certains miniers. Une incertitude qui peut être changée en un avenir prospère si le gouvernement d’une part, les investisseurs et ou exploitants miniers, d’autre part, parviennent à trouver un consensus sur la voie à suivre en ce qui concerne le nouveau code minier.

Menu des échanges

Les questions entourant le Code minier révisé de la RDC avec ses innovations et sa révision à la hausse de la fiscalité minière seront abordées au cours de cette édition. Et surtout, le nœud de discorde entre l’Etat et les opérateurs miniers qui réside dans la clause de stabilité de 10 ans consacrée, en cas de modifications du code en vigueur, selon l’ancien code minier de 2002.

A RE(LIRE) : le «Règlement minier» apportera-t-il une solution aux craintes de l’industrie minière ?

Le règlement minier devait donc trouver un consensus pour départager et satisfaire chaque partie. Le gouvernement qui tient à bénéficier d’avantages de retombées de ses ressources minières. Et, les entreprises minières qui veulent recouvrer les fonds investis dans leurs projets et évoluer dans un bon climat des affaires.

Tous ces sujets feront partie des débats programmés dans le cadre des panels de la semaine minière de la RDC.

2018, édition particulière

D’après les organisateurs, il est prévu trois pavillons internationaux. Plus de 150 fournisseurs de services : exploitation minière, industrie, construction, PME locales, génie électrique, électricité et Agribusiness.

« C’est plus de démonstrations et d’expositions d’équipement extérieur. Plus de 15 heures d’ateliers de formation technique ciblés, notamment sur la production et opérations minières : là où la technologie rencontre l’innovation pour la croissance! Un autre atelier sur le développement communautaire. Ici, on parlera de comment les mineurs artisanaux peuvent-ils accéder à l’énergie à moindre coût, adaptable à leurs activités? Plus de 3 300 experts miniers internationaux et actionnaires locaux issus de plus de 40 pays sont attendus», a annoncé l’organisation dans une communication officielle.

Bien plus, DRC Mining Week offre gratuitement un volet de formation pratique. Des ateliers techniques ainsi que l’opportunité exclusive pour les délégués d’assister à la visite technique du site de la plus grande découverte de gisement de cuivre en Afrique, le projet Kamoa-Kakula dirigé par Ivanhoe Mines.

« Cette année, nous prévoyons plus de 3 500 délégués et visiteurs locaux et internationaux, 180 exposants et sponsors, représentation de 40 pays, trois pavillons de pays et plus de 2 500 réunions prévues par le biais de notre plate-forme de jumelage B2B en ligne », lit-on dans le communiqué de presse.

Il est également prévu une conférence de haut niveau centrée sur les défis et les développements de l’industrie dont les options de financement des sociétés minières, l’amélioration des relations entre le secteur public et privé, le Code Minier, les tarifs douaniers, la formation et le développement ainsi qu’un récapitulatif des projets en cours.

Bref historique

A sa première édition, DRC Mining Week, alors officiellement iPad RDC Mining & infrastructure Indaba puis la semaine du Katanga Mining, n’avait qu’un seul exploitant minier principal et 15 exposants comprenant principalement des entreprises locales. Au fil des ans, elle a augmenté de façon exponentielle à plus de 130 exposants en 2017 avec la participation de plus de sept principaux exploitants miniers et multinationales, dont Randgold Resources, Tenke Fungurume, Invanhoe mines, MMG, Keita Copper Company, Erg Africa et Banro Corporation.

Cette réunion d’affaires s’est développée de manière significative en tenant compte de la demande du marché. 2017 a démontré, d’après Spintelligent, plus l’attractivité de la RDC en tant que destination commerciale pour les organisations qui cherchent à accroître la notoriété de la marque, générer de nouvelles pistes, former de nouveaux partenariats et présenter des produits, des services et des technologies.

Pour cette édition, Engen et FBNBank sont les deux sponsors diamant

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement

Edito