Connect with us

a la une

Kikaya : «si Shadary va gagner, ce sera parce qu’il est le seul à avoir fait campagne sur tout le territoire»

Published

on

Kikaya : «si Shadary va gagner, ce sera parce qu’il est le seul à avoir fait campagne sur tout le territoire» 1

« Le Comité laïc du Congo (CLC) se trompe. Si Shadary va gagner, ce sera parce qu’il est seul à avoir fait une campagne sur tout le territoire et en quête des électeurs pas forcément des foules », vient de déclarer Kikaya Bin Karubi, ce samedi 22 décembre 2018, en réaction à la déclaration du CLC rendue publique la veille.

En effet, cette déclaration du CLC soutient que si élections il y a le 30 décembre, au vu de l’observation de la campagne électorale, aucunement Shadary (candidat porté par le Front commun pour le Congo (FCC) ne peut être proclamé gagnant.

Des réactions fusent de partout à propos de cette déclaration au sein de la population et surtout du FCC. Pour Kikaya Bin Karubi, conseiller diplomatique du président Kabila, il s’agit  là d’une manœuvre ratée d’avance de la préparation d’une contestation électorale et une tentative censée forcer la main à la CENI.

« Faut-il comprendre que le CLC veut dicter les résultats des élections du 30 décembre avant même le choix des congolais ? »,  s’est-il interrogé avant de poursuivre que « si observation impartiale de la campagne électorale il y a, il est clair que mathématiquement le FCC ainsi que son champion Shadary le candidat numéro 13 supplante tout le monde ».

L’analyse de ce membre du Front commun pour le Congo se fonde également sur le fait que Ramazani Shadary a parcouru 25des 26 provinces de la RDC, ce qui indique un record que nul autre candidat président de la République ni de Cap vers le changement (CACH) ni de la Coalition Lamuka n’a su réaliser.

Revenant sur l’aspect « foule », Kikaya Bin Karubi a préféré paraphraser les propos de son camarade du FCC, Néhémie Mwilanya donnés à RFI : « notre candidat est le champion des foules ». 

Contrairement à CACH et Lamuka, fait observer Kikaya, le FCC a battu campagne non que dans des villes pour faire du spectacle mais jusque dans les fins-fond de la République. Et ce, bien avant que l’opposition ne lance sa campagne électorale en retard qui plus est.

D’où, son étonnement de voir le CLC parler « aigrement » d’une éventualité de la victoire de Shadary. À ses yeux, c’est mathématiquement une certitude.

« Il faut que le CLC et leurs partenaires de l’opposition se préparent à subir les conséquences de leurs revirements sur des sujets tél que Machine à voter, reniement des signatures à Genève, et tout ça après avoir tué des vies en poussant les gens dans la rue. Ces morts ont des familles, et ils feront sentir leurs mécontentements dans les urnes à cette opposition immature », a – t – il conclut.

Maurice MATONDO

Edito

Advertisement