Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Conseil économique et social, le rapport de la session d’avril

Published

on

La session d’avril au Conseil économique et social (CES) s’est clôturé ce mardi 5 juin 2018 à Kinshasa. Une occasion pour son président, Jean-Pierre Kiwakana de faire la rétrospective d’activités réalisées au cours de cette de cette période de l’intersession. D’après lui, les conseillers de la République ont analysé et finalisé les percutantes thématiques à l’ordre du jour.

Des cas des auto-saisines basées sur le constat de la désarticulation de plusieurs paramètres socio-économiques ont été examiné par le Conseil économique et social.

Cette session d’avril a également permis aux conseillers de la République de suivre des séances pédagogiques sur la problématique de la corruption, la question brûlante  du transfèrement des eaux de la rivière Ubangi vers le lac Tchad, la vision économique de l’émergence, les difficultés budgétaires de la RDC et les pistes de solution.

D’après Jean-pierre Kiwakana, la décentralisation en RDC et son impact sur le développement des provinces était également abordée au cours de ces séances pédagogiques.

De ces séances, a – t – il souligné, le Conseil économique et social a retenu que la lutte contre corruption est une nécessité. Car, le phénomène a pris des proportions inquiétantes en RDC.

A RE(LIRE) : l’action du Conseil économique et social plombée par la mauvaise gestion publique !

La clôture de la session, a fait remarquer le président du CES, coïncide avec la journée mondiale de l’Environnement qui rappelle au gouvernement l’impérieuse nécessité de mettre en œuvre toutes les mesures déjà prises pour décourager l’importation et l’utilisation des emballages non biodégradables sur l’ensemble du territoire national et protéger la forêt.

Ouverte le 4 avril dernier, la session d’avril s’est clôturée conformément à la loi organique, portant organisation et fonctionnement du Conseil économique et social.

Philippe KATUMBA | Zoom Eco

Advertisement

Edito