Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : élections apaisées, Alain Daniel Shekomba pose six conditions !

Published

on

Le candidat président de la République investi par le Mouvement socio-politique « Mission Nouvelle », Alain Daniel Shekomba a posé six conditions préalables pour la tenue des élections voulues « inclusives et apaisées » au 23 décembre 2018. D’après un communiqué officiel, la non satisfaction de ces préalables avant la tenue de ces scrutins l’obligerait  à se retirer de la course à la présidentielle.

A 75 jours de la convocation des premiers scrutins par la CENI, conformément au calendrier électoral, Alain Daniel Shekomba  sollicite respectivement :

  • Le retrait de la machine à voter à affecter dans la fonction publique ;
  • Le nettoyage complet du fichier électoral ;
  • La restructuration du bureau actuel de la CENI ;
  • Le traitement protocolaire et la sécurisation égaux et immédiats de tous les candidats à l’élection présidentielle ;
  • La libération sans délai des prisonniers politiques et d’opinion ;
  • Un engagement tripartite Gouvernement – CENI – MONUSCO pour le retour de tous les opposants congolais en exil avec facilitations consulaires d’obtention du document de voyage élargies à toutes leurs familles respectives.

« En cas de non satisfaction à ces conditions, le Mouvement socio-politique Mission Nouvelle retirera son candidat Alain Daniel Shekomba du processus électoral actuel avant le vote. Car, l’ensemble du processus électoral et l’avenir de la nation étant plus importants que seule l’élection présidentielle », précise le porte-parole de la Mission Nouvelle, Claude Kazadi Lubatshi.

Alain Daniel Shekomba et son Mouvement socio-politique pourraient, dans cette hypothèse, s’associer avec toutes les forces politiques et sociales de l’intérieur et de l’extérieur du pays, y compris toutes celles qui sont en dehors du processus actuel, afin d’obtenir un nouveau cadre politique et électoral.

En rappel, les premières concertations entre tous les candidats à la présidence de la République et la CENI tenues jeudi 4 octobre 2018 ont mis en exergue des observations d’ordre protocolaires et des questions de nature politique et technique. Celles-ci, rapporte le communiqué, ont été soulevées par les candidats et leurs représentants  sans pouvoir obtenir immédiatement des réponses de la part de la CENI.

Cette prise de position du Mouvement socio-politique « Mission Nouvelle » fait suite à une analyse approfondie de la situation politique et de l’évolution du processus électoral en cours en Rd Congo.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Alain Daniel Shekomba fonde son programme électoral sur 12 engagements

Advertisement

Edito