Quantcast
Connect with us

a la une

RDC-EPST : la Banque mondiale décaisse 185 millions USD en faveur du Trésor public au titre de remboursement d’appui budgétaire

Avatar of La Rédaction

Published

on

banque mondiale

La Banque Mondiale a décaissé la somme de 185 millions de dollars américains (USD) en faveur du Trésor public de la République Démocratique du Congo (RDC) au titre de remboursement d’appui budgétaire direct.

C’est du moins ce qui ressort d’un communiqué du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) publié le mardi 21 juin 2022.

Selon les services du ministère de l’EPST, la mise à disposition de ces fonds intervient dans le cadre de l’exécution du projet PERSE financé par la Banque Mondiale conformément aux accords entre celle-ci et le Gouvernement de la République.

« Un audit de la liste de paie des enseignants du primaire dont les postes ont été ouverts avant le 1er janvier 2019 et de la base des données du SECOPE a été mené par la Banque mondiale à travers deux cabinets internationaux à savoir : PRICE WATER COOPERS et COFIMA. Les conclusions de l’audit du fichier de la paie du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE), à travers les 10 provinces ciblées du projet PERSE, ont révélé un taux de non-conformité de moins de 5% sur chacun des résultats liés au décaissement. », peut-on lire dans le communiqué.

En rappel, le Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE) est né de la volonté du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) dans le cadre de la politique d’ajustement structurel préconisé par les institutions de Breton Woods à partir de l’année 1980 en vertu du volet « maîtrise des effectifs et des masses salariales ».

Agnès KAYEMBE

Advertisement

Edito

ZoomEco TV