Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le portefeuille de la BAD compte 38 projets chiffrés à 1,3 milliards USD

Published

on

RDC : Le portefeuille de la BAD compte 38 projets chiffrés à 1,3 milliards USD

La Coopération entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la RD Congo porte sur près de 38 projets dont le montant global est chiffré à 1 milliard 300 millions de dollars américains. Selon le nouveau Directeur Général de la BAD pour l’Afrique Centrale, ces projets sont répartis dans cinq secteurs principaux, à savoir : Infrastructures, Agriculture, Environnement, Gouvernance et Secteurs sociaux. 

En mission de renforcement de la coopération entre la BAD et la RD Congo, Ousmane Doré, conduit par le représentant pays Sylvain Maliko, a échangé avec le Ministre des Finances au cours d’une audience mercredi dernier avant de rencontrer par la suite le Premier Ministre, Bruno Tshibala.

Parcourant ce portefeuille de projets, Zoom Eco constate évidemment que leurs statuts sont de 4 ordres : Pipeline, Leanding, En cours d’exécution et Approuvé.

A titre d’exemple, le projet d’incubation des petites et moyennes entreprises pour la création d’emplois des jeunes est évalué à 133 millions USD. Si son évaluation se fera le 10 Octobre 2017, sa présentation au conseil interviendra le 20 Janvier 2018. Il a comme statut : Pipeline.

Létude de faisabilité des parcs industriels sur les sites à forts potentiels agro-industriels est en cours depuis le 15 Mars 2017. Il est financé par FAD à hauteur de 1 524 582 USD et par le Gouvernement à l’ordre de 140 940 USD

Le don supplémentaire projet prioritaire de sécurité aérienne-phase 1 (PPSA 1) a ppour statut : en leanding. Il sera présenté au Conseil le 28 Juin 2017. Cout du projet : 20 millions USD.

Le projet d’appui à la consolidation du tissu économique (pacte). Approuvé le 30 Mars 2017, ce projet va débuter le 30 Mars 2018. Cout : 4 190 000 USD.

Si certains sont financés entièrement par la BAD et ses partenaires, d’autres les sont en co-financement avec le Gouvernement congolais. Toutefois, la dernière mise à jour de ce portefeuille mis en ligne sur le site de la BAD date du 12 Mai 2017.

Par ailleurs, le Haut cadre de la BAD a affirmé avoir évoqué avec le Chef du Gouvernement la situation macroéconomique que traverse le pays, due en partie à l’effondrement des cours des matières premières qui a amené le pays à passer d’une croissance qui était aux environs de 7 à 8 % à une croissance en deçà des taux de croissance démographique.

« Pour nous organisme de développement,  cela nous interpelle parce que les cours des matières premières, parfois, ne sont pas sous contrôle des Etats. Donc, il faut créer une résilience qui passe par la diversification de l’économie pour que les chocs exogènes ne viennent pas compromettre les acquis que les Etats ont réalisé », a expliqué Ousmane Doré.

Zoom Eco

Advertisement

Edito