Connect with us

a la une

RDC : un jour sans Internet ni SMS, un million USD de manque à gagner aux télécoms !

Published

on

RDC : un jour sans Internet ni SMS, un million USD de manque à gagner aux télécoms ! 1

Toute coupure d’internet et de la messagerie avec leur impact sur le mobile money et les services à valeur ajoutée occasionne un manque à gagner évalué à environ un million de dollars par jour aux télécoms. Cette indication sur la valeur journalière du manque à gagner se fonde sur les résultats du mois de Décembre 2017 rapportés par l’Observatoire  du marché de la téléphonie mobile en RDC. Zoom Eco en fait une analyse prospective.

Rien que pour le mois de Décembre dernier, les quatre opérateurs télécoms (Vodacom, Airtel, Orange et Africell) ont généré des revenus globaux de 6,7 millions USD pour les SMS, 17,8 millions USD pour l’internet mobile, 4,8 millions USD pour le Mobile money et 3,3 millions USD pour les autres services à valeur ajoutée, soit un total de 32,7 millions USD.

Cependant, ce montant représente près de 45% des revenus générés par les appels vocaux au cours du mois concerné, soit 73,4 millions USD.

Si l’on considère que ces chiffres prennent en compte les revenus mensuels, il y a lieu de les diviser par 31 jours que compte le mois de Décembre afin d’avoir la quotité journalière. Et c’est cette quotité que nous prenons comme indication partant d’une réalité proche même s’il peut y avoir une légère hausse ou baisse de la consommation.

RDC : un jour sans Internet ni SMS, un million USD de manque à gagner aux télécoms ! 2

Par conséquent, notre simulation indique qu’en cas de coupure d’internet, SMS avec effet d’entrainement sur le reste des services, les opérateurs télécoms seront victimes de pertes journalières estimées à :

  • 261 268 USD pour les SMS ;
  • 547 820 USD pour le data ;
  • 157 390 USD pour les Mobile money ;
  • 107 141 USD pour les Services à valeur ajoutée.

La sommation de ces montants donne 1,043 million de dollars américains manque à gagner que les télécoms vont consentir par jour. Contrairement à d’autres services, les transactions retardées pour le Mobile money peuvent être rattrapées.

D’après des analystes avertis, la coupure d’internet de la messagerie est une mesure nuisible à l’économie, au-delà du fait qu’elle soit une limitation drastique de liberté de communication et d’expression, quand bien – même le gouvernement peut évoquer l’argument de la « raison d’Etat ».

Nombreux sont ces économistes qui déplorent le fait que les autorités congolaises ne considèrent l’Internet comme cette artère des économies et cette source de croissance économique, ou encore un moyen facile d’élargissement de marchés, de production et de circulation des richesses.

Dès lors, il y a nécessité d’intégrer internet dans la « stratégie de développement » du gouvernement plutôt que de limiter internet son usage à des réseaux sociaux et à un foyer de mobilisation des émeutiers en cas des manifestations de protestation. Cette attitude réductrice semble trouver son explication par des coupures intempestives observées récemment et peut – être dans les prochaines heures.

Tant que cette perception ne changera pas, analyse un observateur, la RDC restera dans son « sous-développement africain » avec ses richesses du sol et du sous-sol alors que le monde est parvenu à sa troisième révolution industrielle, dont la révolution numérique n’est qu’une composante. Et l’Internet n’est que le sang de la compétitivité.

RDC : un jour sans Internet ni SMS, un million USD de manque à gagner aux télécoms ! 3

D’après un avis d’expert en télécoms, il est possible de restreindre l’accès aux applications et sites à problème, de manière sélective pour des besoins d’ordre public. Cela a l’avantage de concilier l’intérêt général et des intérêts de l’économie du Net.  La solution à penser pourrait envisager des mécanismes de collaboration entre acteurs Public-Privé et la préservation, par filtrage et télésurveillance, la continuité de fonctionnement des aspects non-sensibles de l’Internet national.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : La coupure d’internet est nuisible à l’économie !

Edito

Advertisement