Connect with us

a la une

RDC : évaluation positive du premier Contrat de désendettement développement !

Published

on

La mise en oeuvre du premier Contrat de désendettement développement (C2D) est jugée largement positive. C’est ce qui ressort de l’évaluation faite, ce mercredi 7 novembre 2018 à Kinshasa, entre le ministre des Finances et une délégation française l’ambassadeur de France en RDC.

Cette réunion a permis au ministre des Finances, Henri Yav Mulang et au directeur général de la Mondialisation au ministère de l’Europe et des affaires étrangères, Emmanuel Puisais-Jauvin ainsi que leurs collaborateurs de passer en revue  la mise en oeuvre du premier C2D d’un montant de 106 millions d’euros mis en place par la France au bénéfice de la RDC.

En effet, ce C2D signé le 31 juillet 2013 a consisté en la remise par la France des échéances du service de la dette de la RDC, affectées d’un commun accord au financement d’actions prioritaires pour le développement et la lutte contre la pauvreté.

L’éducation, la formation professionnelle, l’accès à l’eau potable et la gouvernance administrative et financière sont les domaines qui ont été ciblés pour bénéficier de ces fonds.

C’est dans ce cadre que la France et la RDC se sont accordés pour affecter un reliquat de 4 millions d’euros à la mécanisation de plusieurs milliers d’enseignants supplémentaires.

L’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, le directeur général de la Mondialisation au ministère de l’Europe et des affaires étrangères, Emmanuel Puisais-Jauvin et le ministre des Finances Henri Yav Mulang sont sortis de cette réunion satisfaits de bilan de réalisation du premier C2D.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :