Connect with us

a la une

RDC : le projet du budget de l’Etat 2019 se chiffre à 5,9 milliards USD

Published

on

Le projet du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 se chiffre à 10 352,3 milliards de francs congolais (CDF). Appliqué au taux de change moyen annuel de 1 747,8 FC/USD, il représente une enveloppe globale de 5,9 milliards de dollars américains. Ces prévisions budgétaires ont été approuvées au Conseil des ministre du mardi 2 octobre 2018. Il est prévue que le premier ministre, Bruno Tshibala le transmette à l’Assemblée nationale ce mercredi, au courant de la journée.

En effet, d’après le compte – rendu du Conseil des ministres, le projet de loi des finances de l’exercice 2019 est présenté en équilibre en recette et en dépenses à 10 352,3 milliards de CDF, soit un taux de régression de 0,01% par rapport à son niveau de 2018 de l’ordre de 10 353,2 milliards de CDF.

Cadrage macroéconomique

Les prévisions économiques du gouvernement, à travers le ministère du Budget, indiquent qu’en 2019 le cadre macroéconomique devrait rester stable, avec une croissance économique de 5,6% contre 4,2% estimée pour 2018. La stabilité du marché de change devrait se poursuivre en 2019 avec une dépréciation attendue de 4,98% contre 7,10% en 2018. Le taux de change moyen annuel se situerait à 1 747,8 FC/USD et celui fin période pourrait atteindre 1 790,3 FC/USD.

Dans ces conditions, précise l’Exécutif national, la décélération du rythme de formation des prix intérieurs enregistrés en 2018 devrait se poursuivre en 2019, avec un taux d’inflation fin période projeté de 12,4% contre 13,6% en 2018.

Quant aux autres agrégats du cadrage macroéconomique ayant servi à l’élaboration du budget 2019, le ministère du Budget a tablé sur un Taux de croissance du PIB : 5,6% ; Déflateur du PIB : 7,2% ; Taux d’inflation moyen : 12,4% ; et un PIB nominal : 96,678 milliards de CDF.

Prévisions de recettes de l’Etat

La structuration de recettes se présente comme suit :

  • Recettes du Budget général : 9.604,9 milliards de CDF contre 8.927,9 milliards de CDF notés en 2018, soit un taux d’accroissement de 7,6%.
  • Recettes des budgets annexes : 169,7 milliards de CDF contre 917,2 milliards de CDF en 2018, soit une régression de 81,5%
  • Recettes des comptes spéciaux : 577,8 milliards de CDF contre 508,1 milliards de CDF notés en 2018, soit un taux d’accroissement de 13,7%.

Les recettes du budget général comprennent les recettes internes de 8 443,9 milliards de CDF et les recettes extérieures de 1 161,0 milliards de CDF. Les recettes internes sont constituées des recettes courantes de l’ordre de 8 293,9 milliards de CDF, soit un accroissement de 25,6% et les recettes exceptionnelles de 150,0 milliards de CDF, soit un accroissement de 100% par rapport aux prévisions de 2018.

Projection de dépenses de l’Etat

Pour l’exercice 2019, l’Etat congolais prévoit d’affecter ses ressources de la manière suivante :

  • Dépenses du budget général : 9 604,9 milliards de CDF contre 8 927,9 milliards de CDF votés en 2018, soit un accroissement de 7,6%,
  • Dépenses des budgets annexes : 169,7 milliards de CDF contre 917,2 milliards de CDF votés en 2018 soit une régression de 81,5%,
  • Dépenses des comptes spéciaux : 577,7 milliards de CDF contre 501,1 milliards votés en 2018, soit un accroissement de 13,7%.

Quant aux dépenses du budget général, le gouvernement rapporte qu’elles comprennent : la dette publique et les frais financiers pour 608,5 milliards de CDF ; et, les rémunérations pour 3 565,4 milliards de CDF, soit 37,7% d’accroissement aux prévisions de 2018 situées à 2 590,0 milliards de CDF et 43,0% des recettes courantes.

“Ce qui dépasse largement les critères de convergence macroéconomique de la SADC en matière de soutenabilité budgétaire, fixés à 35% au maximum”, apprend-on.

Aussi-tôt déposé au bureau de l’Assemblée nationale, les élus du peuple devront faire diligence pour examiner et adopter ce projet du budget 2019. Ce, avant de le transmettre en seconde lecture au Sénat.

Toutefois, le projet de Loi portant reddition des comptes de l’exercice 2017 devrait précéder cet exercice parlementaire.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco 

Sur le même sujet :

RDC : budget 2018 exécuté à 45% en recettes et à 43% en dépenses à fin juillet

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :