Connect with us

a la une

RDC : projet du budget 2019, les salaires haussent de 81% en dépit de la norme !

Published

on

[Exclusif] – La rubrique « rémunérations » a explosé dans les prévisions des dépenses du budget général de l’exercice 2019 transmises par le gouvernement à l’Assemblée nationale. D’après une source crédible, le niveau des rémunérations a augmenté de 81,9% par rapport à celui de l’année 2018. Il est passé de 2 590 milliards de CDF à 4 711 milliards de CDF.

Ce niveau, commente la source, dépasse de loin celui établi par les critères de convergence macroéconomique de la SADC relatifs à la soutenabilité budgétaire (un plafond de 35%). En effet, il y a lieu de constater, simplement que les 4 711,3 milliards de CDF représentent près de la moitié (49%) des recettes du budget général situées à 9 593,1 milliards de CDF.

A RE(LIRE) : le projet du budget de l’Etat 2019 se chiffre à 5,9 milliards USD 

Dès lors, l’enveloppe des prévisions des rémunérations de l’année 2019 devrait intégrer le premier palier du barème convenu récemment entre le gouvernement et le banc syndical de l’administration publique, le recrutement et le dégagement au sein de la Police et de l’Armée, la mécanisation de nouvelles unités à l’EPSP et à la Santé.

Elle prévoit également de prendre en compte les sommes des grilles barémiques de salaires et des primes approuvées au cours de cette année en faveur de différents services et corporations socioprofessionnelles.

Cette état de choses a pour conséquence, commentent des analystes, la compression des autres postes des dépenses telles que celles des investissements et des transferts et subvention sur ressources propres.

Est-ce une démarche politique empruntée par le premier ministre, Bruno Tshibala pour des fins électoralistes ou un choix délibéré de son gouvernement de consacrer près de 50% de ses recettes courantes aux salaires en violant le principe de soutenabilité budgétaire ?

Les élus du peuple qui vont bientôt se mettre à décortiquer le projet du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 sont invités à exercer leurs prérogatives afin d’éclairer l’opinion nationale sur cette question avant d’accorder une quelconque approbation au dit projet de Loi.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : budget 2018, l’exécution atteint 60% en recettes et 56% en dépenses

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :