Connect with us

a la une

RDC : reddition des comptes 2017, le projet de loi déclaré récevable par les députés

Published

on

RDC : reddition des comptes 2017, le projet de loi déclaré récevable par les députés 1

Les députés nationaux ont déclaré recevable le projet de loi portant Reddition des comptes de la loi de Finances pour l’exercice 2017. Cette décision a été prise  après la présentation de l’économie générale du rapport de l’exécution de Budget de l’Etat par le ministre des Finances, Henry Yav Mulang. C’était au cours de la séance plénière de ce lundi 22 octobre 2018.

Le texte ainsi reçu, sans débat général, a été envoyé directement à la Commission Economico-financière et contrôle budgétaire pour une étude approfondie. Et ce, dans un délais de cinq jours.

Dans son exposé devant la plénière de l’Assemblée nationale, l’argentier national Henry Yav Mulang, a clairement présenté les réalisations des recettes et l’exécution des dépenses effectuées par le gouvernement durant cet exercice du Budget 2017.

Il a indiqué que les recettes du pouvoir central mobilisées en 2017 s’élèvent à 6 478 619 340 544,15 des francs congolais, soit 56,22% et les depenses exécutées à l’ordre de 6 402 734 997 073,74 des francs congolais, soit 55,56%.

Ce membre du gouvernement ajoute que «les recettes internes ont été réalisées en 2017 à 4 557,0 milliards contre 3 612,0 milliards en 2016, soit une augmentation de 26,16%. Cela grâce à la remontée des cours des produits miniers et pétroliers sur le marché international contrairement en 2016.»

Ce projet de loi portant Reddition des comptes du pouvoir central indique que sur l’exécution totale du budget général élevé à 5 953 026 109 277,62 de CDF, le tableau des dépenses reprend la prépondérance des dépenses courantes sur celles du capital qui sont de 4 438 844 402 692,87 de CDF, soit 74,56% et 1 514 181 706 584,74 de CDF, soit 25,44%.

A RE(LIRE) : reddition des comptes 2017, les députés entament l’examen ce lundi

Quant aux travaux de lecture approfondie de ce projet de loi au sein de la Commission ECOFIN et contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale, des chefs de services publics et certains membres du gouvernement vont défiler afin de fournir des plus amples explications sur l’exécution des dépenses alloués dans le budget 2017 et la mobilisation des recettes prévues.

Michel EFAKA | Zoom Eco

Edito

Advertisement