Connect with us

a la une

Afrique : pont Kinshasa-Brazzaville, la BAD s’engage à mobiliser 550 millions USD

Published

on

La Banque africaine de développent (BAD) s’engage à mobiliser 550 millions de dollars américains pour financer le projet de construction du Pont devant relier Kinshasa et Brazzaville sur le fleuve Congo.

Le contrat a été signé, ce jeudi 08 novembre 2018, entre cette institution et les gouvernements des États participants (RDC et République du Congo) en marge d’une réunion d’investisseurs à Johannesburg en Afrique du Sud.

« La construction de ce pont permettra non seulement de relier les deux villes, mais également de promouvoir l’intégration de la région à travers les frontières », a déclaré le ministre congolais du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, cité par DW, lors de la signature de l’accord.

D’après les études de faisabilité, il sera question de construire le pont-route-rails. Ainsi, le futur pont pourrait avoir une longueur d’environ 4 km et comprendra une autoroute à quatre voies, une voie ferrée et une passerelle pour piétons.

Le projet sera rentabilisé dans la durée grâce au péage à installer aux postes frontières de deux extrémités.

Entre-temps, il n’y a que des ferries qui relient les deux villes. Kinshasa compterait 12 millions d’habitants et Brazzaville environ 1,8 million d’habitants. Nombreux sont ceux qui traversent le fleuve chaque jour pour des activités de part et d’autre.

Aucune date du démarrage des travaux n’a été jusque-là avancé encore moins le calendrier d’activités suivant les étapes à franchir pour parvenir à jeter le pont-route-rails sur le fleuve Congo pour relier les deux capitales les plus rapprochées du monde, en l’occurrence Kinshasa et Brazzaville.

En rappel, ce projet pont route-rails a été confié cette année à Africa50, qui est un fonds stratégique regroupant 23 pays d’Afrique et deux banques centrales. Ce fonds a pour mission de conduire ledit projet jusqu’à sa bancabilité, en vue de constituer un partenariat public-privé avec un partenaire qui sera choisi pour la construction de l’ouvrage.

Philippe KATUMBA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :