Connect with us

a la une

RDC : Congo Airways, trois ans de fierté dans le ciel !

Published

on

Congo Airways va bientôt totaliser trois ans de fierté et de souveraineté dans le ciel congolais et africain. Un parcours marqué des réalisations remarquables fondées sur les cinq piliers, à savoir : la sécurité, la fiabilité, l’intégrité, la satisfaction de la clientèle et le professionnalisme. Ce qui lui a valu la certification IOSA ainsi que son adhésion à l’IATA, comme membre effectif de ce cercle regroupant 290 compagnies aériennes de 120 pays du monde.

Pas franchis depuis le 20 octobre 2015

A cette date, la compagnie nationale d’aviation « Congo Airways » effectuait son premier vol commercial alors que la société venait d’être créée, une année plus tôt, de la volonté du chef de l’Etat.

Dans ses débuts, Congo Airways a bénéficié de l’accompagnement de Nouvelair, une compagnie tunisienne dans le domaine de la formation et de l’encadrement du personnel navigant de cabine (hôtesses de l’air et stewards), ainsi que du personnel navigant technique (Pilotes). Pour la maintenance, l’appui technique des compagnies telles que Ethiopian Airlines, Air France, EU Wings (compagnie Suisse) ainsi que du Constructeur Airbus lui auront été bénéfique.

A ce jour, indique la Direction générale, cette compagnie opère dans l’espace aérien national avec 14 destinations, démontrant ainsi sa souveraineté dans les airs. Elle s’ouvre au trafic régional, avec des vols à destination de Johannesburg, à la grande satisfaction de sa clientèle. Et dans un proche avenir, elle compte desservir Douala au Cameroun et Cotonou au Bénin.

En trois ans, cette bonne élève de l’Autorité de l’aviation civile (AAC) a obtenu de son Certificat de transporteur aérien (CTA) renouvelé à deux reprises. Aussi, se soumet – elle, à divers audits. La labellisation IOSA et IATA n’est pas le fruit du hasard. D’après le directeur général, Désiré Balazire, c’est un honneur pour la Rd Congo qui démontre ainsi son engagement et sa détermination de promouvoir la sécurité et la sûreté dans le transport aérien.

A RE(LIRE) : Congo Airways, première compagnie congolaise certifiée IOSA

Recrutement fondé sur la méritocratie

« Le recrutement a été ouvert à tous. Cela veut dire que toute personne ayant de l’expérience, et respectant les normes de l’aviation, peut travailler chez Congo Airways. Egalité de chances homme et femme oblige, ce processus est motivé par la méritocratie », indique la Direction générale.

En effet, Congo Airways affirme avoir recruté à son actif, plusieurs pilotes parmi lesquels deux femmes dont une de nationalité congolaise et une naturalisée belge. Cependant,  tous les pilotes ont été soumis aux  normes rigoureuses de sécurité afin de maintenir les standards internationaux.

« En vue de faire valoir les compétences en interne et garantir la bonne marche de l’entreprise, Congo Airways organise régulièrement des audits, au terme desquels des recommandations sont formulées. Ceci a entraîné le départ de certains employés dont les documents n’étaient pas authentifiés et les compétences non avérées. C’est une procédure normale dans l’industrie et Congo Airways n’est pas en reste », soutient la Direction générale.

Avec l’appui de l’Autorité de l’aviation civile congolaise (AAC), trois instructeurs de la compagnie ont été formés, et dans les années à venir, ils seront les premiers examinateurs du pays de l’Airbus A320. La compagnie affirme sa disponibilité, à court terme, à accompagner des jeunes diplômés talentueux avec des bourses pour la formation pilote dans les meilleures écoles du monde.

RDC : après Johannesburg, Congo airways se prépare pour Douala, Luanda et Abidjan !

Investissement dans le capital humain

Congo Airways s’est engagé dans un processus de valorisation du personnel navigant de cabine (PNC). Ce métier très apprécié autant par les dames à travers le monde (hôtesses de l’air) que par les hommes (steward). Ils constituent tous la vitrine d’une compagnie aérienne.

Un recrutement de jeunes congolais a été effectué récemment suivi d’une formation assurée dans un centre marocain approuvé par l’Autorité de l’aviation civile. Une première en RDC, après une trentaine d’années, preuve de l’investissement dans le capital humain. Ce personnel navigant de cabine est opérationnel et effectue déjà les vols dans les avions de la compagnie nationale, sous l’encadrement des instructeurs.

Dans le but de promouvoir les valeurs éthiques, le directeur général a mis en place une adresse électronique : ethique@congoairways.com, pour permettre à toute personne de dénoncer tout acte de harcèlement, avec preuve, dont elle serait objet au sein de la société par des collègues féminins ou masculins. A ce jour, apprend-on, aucune déclaration ni plainte n’est enregistrée dans ce sens.

Bien au-delà, aucun Agent technique d’exploitation (ATE) n’avait une licence valide avant que Congo Airways ne les forme.

« La qualité et l’expérience sont construites dans le temps. Le repère valable et applicable à Congo Airways est celui des compagnies certifiées IOSA et membres de l’IATA. Dans son programme de développement, cette compagnie créera à moyen terme des milliers d’emplois directs et indirects au profit des congolais », indique la Direction générale.

En rappel, Congo Airways est une société anonyme avec Conseil d’administration, créée par l’Etat congolais représenté par six entreprises du portefeuille dans l’actionnariat. Il s’agit de la CNSS (ex-INSS), du FPI, de la SCTP, de la RVA, de l’OGEFREM et de la GECAMINES.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Congo Airways, le Plan d’actions 2018 en cinq points !

AFRIQUE : Désiré Balazire de Congo Airways intègre le Comité Exécutif de l’AFRAA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :