Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : MILRDC condamne la barbarie policière contre un journaliste

Published

on

[Communiqué] – L’Association des Médias d’informations en ligne en RD Congo (MILRDC ASBL) informe l’opinion que Stanys Tshiamala Bujakera, directeur de publication adjoint de Actualité.CD, a, lundi 21 janvier 2019, été brutalisé par la police au siège du MLC, sis avenue de l’Enseignement, alors qu’il faisait son travail de journaliste en allant couvrir le meeting de Martin Fayulu.

Stanys Bujakera a été bléssé à la main droite et son téléphone, qui lui sert d’outil de travail, a été endommagé après qu’un policier l’ait jété par terre.

MILRDC condamne énergiquement ce comportement barbare et attentatoire à l’exercice de la liberté de la presse ainsi qu’aux droits de l’homme de la part de la police.

MILRDC demande au commissaire provincial de la Police d’assurer la sécurité des journalistes dans l’exercice de leur travail.

MILRDC, tout en se réservant le droit d’ester en justice, demande au commissaire provincial de la police l’ouverture d’une enquête administrative pour que les policiers coupables, répondent de leurs actes et que les préjudices subis par le journaliste soient réparés.

MILRDC invite les autres organisations de la presse (UNPC, JED, OMEC, notamment) à envisager une action commune pour protéger les journalistes dans l’exercice de leur métier.

MILRDC adresse un message de compassion au journaliste molesté et lui garantit son soutien.

Fait à Kinshasa le 21 janvier 2019

Le président Israël Mutala

Advertisement

Edito