Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Primature, un malaise couve au sein de la Cellule de Communication !

Published

on

RDC : Primature, un malaise couve au sein de la Cellule de Communication !

La Cellule de Communication de la Primature grogne. Même si le travail est fait par un personnel motivé en dépit d’un horaire de service chargé, le malaise monte d’un cran. Trois mois après l’investiture de Bruno Tshibala, apprend – on, cette Cellule n’est toujours pas organisée formellement. Aux conflits de leadership entre animateurs, du reste aplanis, s’ajoutent 3 mois d’arriérés des salaires et primes alors que l’ensemble du personnel de la Primature serait rémunéré, y compris les jardiniers.   

Le message d’alerte qui a circulé ces dernières heures sur les réseaux sociaux a poussé Zoom Eco à creuser davantage pour en savoir un peu plus.

En effet, c’est une vingtaine de personnes composée d’une part des membres du Cabinet Tshibala affectés à la Cellule de Communication et des Journalistes accrédités/permanents qui y travaille au quotidien. Si les uns doivent normalement toucher leurs salaires à chaque paie, les autres sont sensés se contenter de leurs primes mensuelles comme cela est de coutume à la Primature. Cependant, à l’entame du 4ème mois, personne n’a touché un seul billet de franc congolais.

Un autre son de cloche proche du Cabinet Tshibala indique qu’il n’y a aucun malaise au sein de la Cellule de Communication.

Toutefois, révèle une source digne de foi, ceux qui gèrent ce dossier au niveau du Cabinet Tshibala prétendent évoquer une confusion de listes de la composition des membres de la Cellule proposée au Premier Ministre. Mais cela, ajoute – t – elle, ne constitue pas une raison valable d’autant plus que les vues ont été harmonisées autour d’une liste conjointe.

Qu’est – ce qui se passe exactement ? Pourquoi le dossier n’est toujours pas décanté ? Comment expliquer le fait que tous les Conseillers, les chargés d’études et le personnel d’appoint qui n’ont pas encore été officiellement nommés soient rémunérés contrairement aux membres de la Cellule de Communication ? Faut – il soupçonner l’existence d’un réseau mafieux qui en tire profit sans que le Bruno Tshibala ne soit au courant ?

Que de questions qui taraudent les esprits des membres choisis par le Premier Ministre pour faire partie de la Cellule de Communication de la Primature. Quoi de plus normal que Bruno Tshibala intervienne pour régler définitivement ce problème qui, moralement, démotive des compétences œuvrant au service de la Nation à la Primature.

Zoom Eco

Advertisement

Edito