Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : sous pression, Félix Tshisekedi retire l’UDPS de la «Coalition Lamuka»

Published

on

Le président de l’UDPS, Félix Antoine Tshilombo vient de sortir le parti qu’il dirige de la Coalition Lamuka. Il a annoncé le retrait de sa signature à l’accord qu’il a signé avec les six autres opposants dimanche 11 novembre à Genève en Suisse. Objectif : soutenir le candidat commun Martin Fayulu à la présidentielle du 23 décembre prochain.

« Je me suis rendu compte que l’acte que vous avons posé à Genève n’a pas été compris par la base. Par conséquent, je retire ma signature au nom de l’UDPS, de cet accord que nous avons signé à Genève », a -t- il déclaré sur Top Congo FM.

En effet, le président national de l’UDPS s’est incliné à la volonté des combattants de ce parti qui ont rejeté cet accord de Genève qu’ils ont qualifié de complot contre la survie de cette formation politique.

La pression était tellement forte que Félix Tshisekedi a cédé avant l’expiration de l’ultimatum lui lancé par le secrétaire général de l’UDPS.

« Toute mon oeuvre repose sur ma base. Si je suis allé à Genève, c’est quelque part avec son aval. Car, il était question de trouver un accord pour la désignation d’un candidat commun », a indiqué Felix Tshisekedi.

Des analystes avertis évoquent l’hypothèse selon laquelle l’UNC pourrait, dans les prochaines heures, emboîter les pas à l’UDPS pour rejeter la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à la présidentielle de 2018.

A peine 24 heures, l’accord politique de Genève portant création de la Coalition Lamuka court de risque de voler en éclats. En l’absence de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, cette plate-forme aura certainement du mal à galvaniser leurs militants et sympathisants autour de Martin Fayulu. Les prochaines heures restent décisives.

Entre-temps, la nouvelle de retrait de la signature de Félix Tshisekedi de cet accord est bien saluée par les combattants de l’UDPS. Ils se disent heureux d’accueillir dans les prochains jours leur président national qui demeure leur candidat naturel à la présidentielle du 23 décembre 2018.

Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : controverse autour du choix de Fayulu «candidat de l’opposition»

RDC : présidentielle 2018, Fayulu désigné candidat commun de la Coalition LAMUKA !

Advertisement

Edito