Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Hausse des prix des produits alimentaires à Matadi

Published

on

La hausse des prix des produits de première nécessité représente une proportion comprise entre 2 et 20 USD, selon les cas, sur les marchés de Matadi.

Les vendeurs de ces produits en provenance d’Angola par le marché frontalier de Lufu se plaignent de cette augmentation des prix sans aucune raison valable. Tant que le dollar est resté relativement stable, ils trouvent anormal que les prix prennent de l’ascenseur.

Vente au détail des produits de grande consommation à Matadi. Ph. @Zoom_eco

Zoom Eco à constaté sur place cette hausse des prix. A titre d’exemple: le sac de riz de 25kg vendu la semaine dernière à 15 USD se négocie aujourd’hui à 17 USD. Le bidon d’huile végétale de 5 litres passe de 25 à 32 USD tandis que le carton du lait qui coûtait 50 USD se vend à 70 USD.

Le carton de Jus Mango revient à 16 500 CDF alors qu’il se vendait à 14 200 CDF. Il y a également le carton de savon en poussière augmente de 14 500 CDF à 16 500 CDF. Celui du savon Lecoq qui se vendait à 7 000 CDF ne peut être acheté qu’à 10 000 CDF.

Le papier hygiénique n’est pas resté en marge. Le prix de son paquet a connu une hausse de 3,5 USD et se vend actuellement à 18,5 USD.

Plusieurs autres articles suivent cette tendance haussière, nous ont affirmé les commerçants grossistes.

Les détaillants ont du mal à écouler leurs marchandises qui traînent sur les étalages. A cause de cette hausse des prix, la population qui a déjà un pouvoir d’achat suffisamment rongé ne sait plus s’approvisionner de ces produits de première nécessité.

Les petits commerçants sollicitent l’intervention de l’État Congolais pour trouver la solution à cette situation qui affecte leurs activités alors qu’ils sont contraints de payer des taxes y afférentes.

Derrick Lelo /Zoom Eco

Advertisement

Edito