Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Pour l’accélération du processus de mise en oeuvre du Budget-Programme

Published

on

RDC : Pour l'accélération du processus de mise en oeuvre du Budget-Programme

Le Rapporteur adjoint de la Commission ECOFIN et Contrôle Budgétaire de l’Assemblée nationale, Norbert Eholo encourage le Gouvernement congolais à se conformer aux dispositions de Loi sur les Finances Publiques de 2011 relatives au Budget-Programme. Il plaide pour l’accélération du processus de mise en oeuvre du Budget-Programme dont le basculement est prévu pour Janvier 2019.

“En 2011, le législateur voulait à ce que durant les 7 années après le vote de la Loi sur les Finances Publiques que le Gouvernement instaure progressivement le Budget-Programme dans les portefeuilles de l’État jusqu’à une exécution globale en 2019. Et voilà, 2 ans nous séparent de cette échéance, cette application stagne “, a déploré Norbert Eholo.

Ce Député national souhaite que les membres du gouvernement soient formés dans la pratique du Budget-Programme axé sur les résultats.

A RE(LIRE) : Vers le passage au budget-programme à l’horizon 2019 !

“A la place des agents formés dernièrement, j’aurai souhaité que cela soit aussi pour chaque Ministre. Car, c’est le Ministre qui décide de la politique de son portefeuille et il est appelé à rendre compte”, a – t – il  indiqué.

Avec un Budget-Programme axé sur les résultats, estime Norbert Eholo, il est plus simple de connaître les performances de chaque Ministère. La RDC emboîtera les pas à certains pays de la CEMAC qui sont dans ce système de gouvernance financière et les résultats sont probants.

Zoom Eco

Advertisement

Edito