Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Comment Badibanga prépare-t-il sa sortie ? [Exclusif]

Published

on

Il faut se mettre dans la peau de Ya Samy pour comprendre son état d’esprit et ses agissements en cette période où il se trouve à la porte de sortie, a lâché une source proche de la Primature.

Secret de polichinelle. La fin de son séjour à la Primature a été publiquement annoncée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila au cours de son adresse à la Nation devant Congrès le 4 Avril 2017. Pas un seul mot de remerciement.

Et pourtant, dans sa précédente allocution en novembre 2016 devant la même tribune, le Président de la République a réservé de « bons et gentils mots » à son prédécesseur Matata Ponyo Mapon. Et 48 heures après, Joseph Kabila a préféré son ex ou plutôt toujours camarade au sein de l’UDPS, Bruno Tshibala à Felix Tshisekedi, fils du Sphinx de Limete et ex intime de Badibanga pour lui succéder.

Premier incident

Ne disposant plus que de quelques jours, Samy Badibanga a commencé a préparé la remise et reprise. Une sortie qui ne s’annonce pas de toute douceur avec l’altercation survenue avec le Colonel Kasongo, au soir de la nomination de son successeur, pour une banale affaire de véhicules.

Les coutumiers de la Primature savent pourtant que la gestion du parc automobile n’est pas du ressort du Premier Ministre mais plutôt de son intendant, à la limite, son Directeur de Cabinet. La tension, les mots durs échangés et pour certains témoins des gifles, illustrent bien l’état d’esprit du Chef du Gouvernement sortant.

Dossiers suspects

Des sources proches de la Primature rapportent qu’il s’observe une certaine célérité dans le traitement de certains dossiers. Par dizaine, apprend-on, des courriers sont expédiés aux Ministères impliqués dans la Chaine de la Dépense, à savoir Budget et Finances. Et la plupart demande de procéder au paiement des certains fournisseurs, certaines dettes intérieures, des arriérés des frais de mission, etc.

Les mêmes sources affirment douter, au regard des certaines pièces justificatives, de la crédibilité de certains dossiers.

Embarras en vue pour les Ministres sortant Kangudia (du Budget) et Yav (des Finances) ainsi que leurs services respectifs quant à la suite à réserver à ces dossiers. Le contexte étant à la gestion rationnelle des ressources du trésor public déjà maigres et victimes des fluctuations du taux de change.

Le bon sens commande que les Ministres précités se réservent d’être complices d’utilisation abusive des fonds publics.

Des avantages à vie garantis

Que veut Samy Badibanga ? Que cherche-t-il encore ? Si ces questions restent entières, le commun de mortel sait que son avenir est d’ores et déjà garanti grâce le traitement réservé aux anciens Premiers Ministres. Il sera payé mensuellement et pour le reste de sa vie, il aura droit aux soins médicaux pour lui, son épouse et enfants mineurs, une jeep à sa disposition, et tout ce qui entoure la sortie de cette prestigieuse fonction.

Zoom Eco continue d’enquêter sur ces dossiers à des millions des dollars en cours de traitement au niveau de la chaine de la dépense espérant pouvoir se saisir de tous les contours afin de en donner de plus amples détails.

Pour rappel, Samy Badibanga aura duré plus longtemps que pensé comme locataire au bureau de Patrice Emery Lumumba. A en croire certains politiques proches du pouvoir, il aurait tenté, sans succès, de marchander au prix le plus fort sa démission à la tête du Gouvernement. Visiblement, la politique n’a jamais été son fort. Mais les affaires, oui.

Zoom Eco

Advertisement

Edito