Connect with us

a la une

RDC : examen du budget 2019, Pierre Kangudia face aux sénateurs ce lundi !

Published

on

RDC : examen du budget 2019, Pierre Kangudia face aux sénateurs ce lundi ! 1

Le ministre d’Etat en charge du Budget, Pierre Kangudia sera face aux sénateurs ce lundi 12 novembre 2018. C’est pour répondre aux préoccupations des élus d’élus dans le cadre de la poursuite de débat général autour du projet du budget de l’Etat pour l’exercice 2019. Ce texte avait été voté en première lecture à la chambre basse du Parlement.

C’est pour la deuxième fois que Pierre Kangudia va se présenter devant les sénateurs pour apporter de l’éclairage sur les articulations du budget de l’Etat de l’exercice 2019 équilibré en dépenses comme en recettes à 10 352,3 milliards de francs congolais.

A l’entame de ce débat général après la présentation de l’économie du texte, le vendredi 9 novembre dernier, plusieurs sénateurs ont exprimé leurs inquiétudes sur la modicité du budget de l’Etat congolais qui contraste avec les richesses énormes que regorgent le pays.

Le ministre d’Etat en charge du Budget a indiqué, en luminaire, que tout budget de l’Etat soit il et de n’importe que pays, est un sous-ensemble des prélèvements obligatoires sur la richesse nationale. Cependant, en République démocratique du Congo, le gouvernement depuis un certain temps élargi le captage de ces prélèvements à travers le circuit économique et financier. Et cela grâce aux réformes entreprises en cours de mise en œuvre.

« La pression fiscale est passée de 10 % à 14 %. Donc, cela pourra prendre le temps qu’il faut pour que tous les mécanismes soient mis en place pour avoir des moyens perfectionnés en vue de réaliser des recettes entendues », a renchérit Pierre Kangudia devant la presse.

Entre-temps, des efforts sont mobilisés par l’exécutif national pour diversifier l’économique nationale afin de booster la croissance soutenue, durable et créatrice d’emplois massifs et de richesses nationales. Ce qui aura pour impact notamment l’augmentation du niveau de PIB par habitant.

« Nous avons une grande population. Mais nous sommes pauvres. Nous devons travailler pour enrichir notre population et que celle-ci enrichisse aussi le pays », a déclaré le ministre d’Etat.

Contrairement à l’Assemblée nationale où le premier ministre a personnellement piloté la présentation du projet de Loi des finances pour l’exercice 2019, cette tâche a été confiée, comme l’année passée, à Pierre Kangudia.

Michel EFAKA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :