Connect with us

a la une

RDC : Transco, le personnel observe un arrêt de travail à cause de Kirumba !

Published

on

RDC : Transco, le personnel observe un arrêt de travail à cause de Kirumba ! 1

Le personnel de la Société des Transports au Congo (TRANSCO) observe un arrêt de travail depuis ce lundi 12 novembre 2018. Raison : opposition farouche des agents contre la réhabilitation du directeur général, Michel Kirumba, suspendu récemment. Ils demandent sa révocation auprès du chef de l’Etat. Cette action a entraîné l’immobilisation de tous les bus avec comme conséquence la perturbation du transport en commun à Kinshasa.

En effet, le personnel de cette société affirme avoir annoncé cette manifestation de revendication qui intervient après l’expiration du délai de 72 heures leur accordé par le vice-premier ministre en charge des Transports. José Makila qui s’était entretenu avec ces agents dernièrement avait promis de leur donner une suite après avoir remonté cette revendication à la hiérarchie.

Cet arrêt de travail est au centre d’une controverse. Pour d’aucuns, il n’a pas tenu compte de la procédure légale. Car, il est question d’une action syndicale qui, préalablement, doit être notifiée à l’employeur moyennant préavis. Et la motivation de cette action doit porter sur une ou plusieurs revendications soumises au respect par l’employeur. Ce n’est qu’à défaut d’accéder à ces revendications que l’arrêt de travail ne peut prendre effet.

A RE(LIRE) : TRANSCO, des agents contre la réhabilitation du directeur général suspendu

D’après certains agents contactés par Zoom Eco, la notification avait été faite contre accusé de réception. D’où, leur opposition quant au caractère illégal de leur démarche. Quand bien même la délégation syndicale formalisée au sein de Transco attend vainement, depuis mai 2018, à être officiellement installée par la société. Un dossier que l’ancien directeur général aurait délibérément bloqué.

Toutefois, des analystes avertis estiment que l’absence d’une délégation syndicale demeure une violation du Code de travail, lequel exige à toute société ayant un effectif supérieur à 50 agents de pouvoir en disposer.

RDC : Transco, le personnel observe un arrêt de travail à cause de Kirumba ! 2

Jusqu’à 14 heures, tous le bus y compris les quatre qui étaient sortis le matin sont restés immobilisés. Dans l’enceinte de la direction générale de Transco à Masina, se trouvent encore des agents qui entendent y rester, sans travailler, jusqu’à la fin des heures de services.

La gravité de faits, c’est lorsque l’employeur n’a pas pu prévenir cette action qui vient de paralyser le transport en commun à Kinshasa, surtout des élèves en ce début de semaine.

Pour des analystes, il n’est pas exclu que les meneurs de cette action soient sanctionnés dans les prochains jours. Et l’employeur devrait accélérer la mise en place de la délégation syndicale.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Edito

Advertisement