Connect with us

a la une

RDC : des kinois offrent un accueil triomphal à Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe !

Published

on

RDC : des kinois offrent un accueil triomphal à Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ! 1

Des militants et sympathisants de l’UDPS et de l’UNC ont offert un accueil triomphal à leurs leaders Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ce mardi 27 novembre 2018 à Kinshasa. Par milliers, ces kinois ont marché avec les deux leaders de l’opposition pendant six heures au départ de l’aéroport international de Ndjili afin d’atteindre la permanence de l’UDPS située à la 11ème rue Limeté.

En effet, la base que ces deux opposants ont écoutée pour le retrait de signatures de l’Accord de Genève a manifesté son soutien indéfectible au ticket électoral dit « Fatshi-Vit » et à l’accord liant les deux formations politiques en vue de mettre le « Cap vers le changement. »

Cette mobilisation débordante, d’après des analystes, vient cristalliser l’union politique entre les militants et sympathisants de ces deux partis politiques légitimés comme opposants par le peuple à la suite de résultats des scrutins de 2011.

Elle donne également le ton de ce que sera la campagne électorale à travers le pays face à un adversaire de taille tel qu’Emmanuel Ramazani Shadary qui, lui pénètre déjà le Congo profond pour sa campagne électorale. Toutefois, ce candidat du Front commun pour le Congo (FCC) demeure la cible commune de Félix Tshisekedi de « cap vers le changement » et Martin Fayulu porté par la coalition « Lamuka ».

« Aujourd’hui, le peuple congolais doit choisir entre (le désastre, la pauvreté et la continuité de la souffrance) et l’espoir que nous apportons (la rupture et le changement) », déclarait Vital Kamerhe sur le plateau de TV5 Monde.

Vital Kamerhe : «nous allons gagner la présidentielle et les législatives »

Comme la présidentielle, les législatives nationales et provinciales sont un enjeu important pour le ticket « Fatshi-Vit » qui met en commun tous les atouts et ressources pour être en mesure de rafler les plus de sièges tant à l’Assemblée nationale qu’aux assemblées délibérantes des provinces. Ce qui leur donnera un poids parlementaire suffisant pour accéder à la gestion de l’exécutif national et provincial.

Des analystes avertis sont convaincus que la mise en commun des efforts entre l’UDPS et l’UNC est un super deal de l’opposition qui a plus de chance de relever le défi électoral le 23 décembre 2018 : accéder au Palais de la Nation et avoir la majorité parlementaire.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Edito

Advertisement