Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : présidentielle, la RTNC entame la diffusion des messages de candidats ce 29 novembre

Published

on

La Radio et  télévision nationale congolaise (RTNC) va entamer la diffusion des messages des candidats président de la République pour la campagne électorale ce 29 novembre 2018. ET cette série de diffusions va se poursuivre jusqu’au 21 décembre prochain. Elle sera faite, suivant le tirage au sort qui sera organisé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC). C’est l’une des mesures d’applications de la directive du CSAC relative à la campagne électorale à travers les médias.

Cette information a été livrée le samedi dernier, au cours d’une conférence de presse co-animée par les rapporteurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et du CSAC. Ils ont aussi tenu à présenter aux chevaliers de la plume et du micro les mesures d’application de la Directive du CSAC.

D’après la lecture de la Directive faite par Chantal Kanyimbo, rapporteure du CSAC, ces mesures d’application fixent en outre à 48 heures le début des enregistrements des émissions de campagne électorale après tirage au sort, d’une part et, à trois tranches de 30 minutes chacune pour le passage des candidats dans les médias publics, d’autre part.

Parmi les nouveautés apportées par ces mesures d’applications, il y a notamment la prise en charge des médias en ligne et la possibilité qu’ils suppléent au service public ; la mise en place par le CSAC d’une Commission de Vigilance de l’Ethique Electorale à travers les Médias (CVEEM) chargée de veiller à l’application des textes légaux et réglementaires en vigueur pendant la période de la campagne électorale. 

« Les élections sont par essence un conflit mais un conflit organisé conformément aux textes légaux et réglementaires. Elles sont comparables au feu avec lequel on peut préparer des menus délicieux pour alimenter le corps humain, c’est-à-dire, la démocratie et le développement d’un pays, avec le même feu mal utilisé on peut brûler toute la nation et dans un contexte électoral, les médias peuvent servir autant des citernes d’eau pour éteindre le feu plutôt que des bidons d’essence pour l’enflammer », a indiqué le rapporteur de la CENI, Jean Pierre Kalamba.

Cette conférence de presse conjointe CENI-CSAC a mis en exergue la difficulté de la gestion des réseaux sociaux en période de campagne électorale. Il a également été discuté avec des journalistes les mesures concrètes prises pour garantir l’équité et l’équilibre dans l’accès aux médias publics.

De même, la problématique de l’affichage des supports de campagne dans les lieux interdits comme les édifices publics, les écoles, etc. Le CSAC a par ailleurs annoncé le déploiement en provinces des équipes de coordination provinciale avec le plein pouvoir de régulation.

 FA/Zoom Eco

Advertisement

Edito