Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: l’entreprise Biso na Bino augmentera sa capacité de production de 2000 à 20.000 foyers améliorés par mois d’ici juin 2021

Published

on

RDC: l'entreprise Biso na Bino augmentera sa capacité de production de 2000 à 20.000 foyers améliorés par mois d'ici juin 2021

Le manager de l’entreprise congolaise ”Biso na Bino”, spécialisée dans la fabrication et distribution de foyers améliorés pour la cuisson, Georges Bakaly, annonce le lancement d’une nouvelle usine pour multiplier par dix sa production actuelle d’ici juin 2021. Il l’a dit ce samedi 19 septembre 2020 dans un face-à-face avec des partenaires qu’il compte associer à la distribution de foyers améliorés. C’était dans la grande salle de réunion au Centre Interdiocésain à Kinshasa.

La nouvelle usine permettra de passer de 2000 à 20.000 foyers améliorés produits par mois.

Au-delà de l’atelier de production des foyers améliorés, l’usine disposera de deux autres lignes dont l’une sera destinée au montage des kits solaires et l’autre à l’assemblage des écrans y compris les tablettes, les téléphones et les téléviseurs.

La marque phare de l’entreprise ”Jiko Mamu” est actuellement faite avec un coeur en argile et de la tôle galvanisée. Mais les nouveaux procédés de fabrication vont lui donner un coup d’esthétique afin de faire de lui une marque de luxe. ” Nous allons utiliser cette fois-ci de la tôle inoxydable et nous remplacerons le coeur du foyer amélioré en argile par la composite plus légère et plus durable’‘, précise le manager Georges Bakaly à Zoom Eco. Et à lui d’ajouter : ” nous ferons couper nos tôles au Lazer en Chine et nous ne ramènerons au pays que les pièces à assembler, ce qui réduit sensiblement le coût de la douane car les déchets ne seront plus supportés comme une nouvelle charge”.

Mais le manager Bakaly reste convaincu que suivant le principe de l’économie d’échelle, plus Biso na Bino produira en très grande quantité, moins coûterait un foyer amélioré. Le prix de vente du foyer amélioré serait beaucoup plus compétitif sur le marché.

RDC: l'entreprise Biso na Bino augmentera sa capacité de production de 2000 à 20.000 foyers améliorés par mois d'ici juin 2021C’est dans cette perspective d’élargissement de son marché avec les capacités de production augmentées que le manager de l’entreprise Biso na Bino entrevoit un partenariat gagnant-gagnant avec d’un côté l’Intersyndicale nationale de l’administration publique ( INAP) et de l’autre l’archidiocèse de Kinshasa. Les signatures de protocole d’accord de partenariat sont d’ailleurs attendues dans les prochains jours, annonce-t-il.

Avec INAP, l’entreprise Biso na Bino compte constituer une base de données fiable de clients potentiels parmi les fonctionnaires de l’Etat. Ceux-ci devront procéder par souscription volontaire auprès de l’ANIP pour acquérir les produits ”Jiko Mamu”.

De même, avec le partenariat de l’Eglise catholique et bien d’autres confessions religieuses qui suivront, Biso na Bino s’attend à élargir le nombre d’acheteurs de ses produits qui ont la particularité de réduire la consommation de charbon de 60 à 40%. ”Un ménage qui dépense 50 dollars par mois dans l’achat de bois énergie (Makala) en dépensera entre 20 et 30 dollars avec nos foyers améliorés, de plus il y a aussi des bénéfices importants en termes de santé car nos foyers émettent jusqu’à 50% en moins de fumée et de micro particules responsables de nombreuses maladies et ces micro particules sont considérées comme la 4eme cause de mortalité dans le monde”, renchérit Georges Bakaly.RDC: l'entreprise Biso na Bino augmentera sa capacité de production de 2000 à 20.000 foyers améliorés par mois d'ici juin 2021

Au prix d’usine, l’entreprise Biso na Bino propose les différentes tailles de ses foyers améliorés aux prix variant entre 10 et 18 dollars américains. Et leurs produits ont une garantie de deux ans certifiée au laboratoire spécialisé en la matière à l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA).

Les foyers améliorés restent en compétition avec les braseros traditionnels qui consomment plus de bois et ne disposant d’aucune garantie dans un marché où l’élasticité du prix demeure un obstacle majeur.

De son côté, le président de l’intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP), M. Bienvenu Mulenda, salue les contacts entrepris par Biso na Bino. ”Nous sommes la voie attitrée pour introduire Biso na Bino dans l’administration publique auprès de nos affiliés…Nous avons 60 présidents de délégations syndicales, 600 délégués élus qui forment derrière eux des bases réelles, c’est toute l’administration”, soutient M. Mulenda. Selon lui, l’INAP procédera d’abord à la vulgarisation afin de récolter des souscriptions volontaires avec l’avantage qu’offre aujourd’hui la bancarisation de la paie des fonctionnaires de l’Etat.

Pour rappel, Biso na Bino via sa marque Jiko Mamu est la première société congolaise de production et distribution de foyers améliorés. Elle est née en 2014 de l’association entre ECOSUR Afrique et WESD Capital. Depuis l’année dernière, soit 2019, WESD Capital est resté seul propriétaire de Biso na Bino après avoir racheté les parts d’ECOSUR Afrique.

Patrick BOMBOKA

Advertisement

Edito