Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : RATPK, Kimbuta suspend le Directeur Général et son Adjoint !

Published

on

Le Gouverneur de la Ville – Province de Kinshasa, André Kimbuta Yango a suspendu le Directeur Général et le Directeur Général Adjoint de la Régie d’Assainissement et des Travaux Publics de Kinshasa (RATPK) pour mauvaise gestion. D’après une source officielle, l’arrêté portant suspension du Professeur Biey MAKALY et de Madame Béatrice Bifewo a été pris le samedi 21 Octobre 2017.

Dans la foulée, a indiqué la même source, deux Directeurs ont été suspendus et un autre révoqué pour les mêmes raisons.

Si les faits pour lesquels cette mesure a été prise n’ont pas encore été détaillés, le kinois, lui, constate que la Ville est confrontée à d’énormes difficultés en ce qui concerne la collecte et l’évacuation des décharges publiques.

Les plus sceptiques parlent même de l’inexistence d’un système fluide opérationnel dans une mégalopole où les déchets constituent une opportunité d’affaires pour les privées et susceptible de générer des revenus à l’Etat. Lesquels revenus devront permettre à la Ville de financer l’assainissement et l’embellissement de Kinshasa.

Cette situation est observée depuis le départ de l’Union Européenne, après la clôture du Programme d’Assainissement Urbain de Kinshasa «PAUK».

A RE(LIRE) : 4 services de l’état chargés de financer la salubrité publique

Au-delà de l’option de créer un fonds d’assainissement des villes dont la procédure traîne les pas, le partenariat public – privé semble être favorable dans un contexte où la Ville n’a pas de revenus dont elle a besoin pour investir. Et cela pourrait être envisagé commune par commune afin d’éviter aux kinois de vivre dans un environnement crasseux.

Pour rappel, lors de la remise du deuxième lot de véhicules à cet établissement provincial, le Gouverneur de la Ville a rappelé à la Ministre Provinciale de l’Environnement la pertinence exigée dans le suivi des activités de la RATPK.

Toutefois, une question reste entière : est – ce que les cadres suspendus sont les seuls responsables et/ou auteurs des actes de gestion ayant pour effets directs « l’insalubrité » qui embellie Kinshasa ?

Zoom Eco

Advertisement

Edito