Connect with us

a la une

RDC : le budget 2019 ne reflète pas le potentiel fiscal du pays (société civile)

Published

on

La société civile, via le Réseau gouvernance économique et démocratie (REGED) en collaboration avec le Comité d’orientation de la réforme des finances publiques ont publié, ce mardi 20 novembre 2018, le résultat de l’analyse du projet de loi de finances pour l’exercice 2019.

Un constat amer, selon les organisations de la société civile : le niveau des prévisions dans le Projet de Loi de Finances 2019, ne reflète pas le potentiel fiscal du pays. A la base, déplorent – elles, le coulage de recettes publiques, l’impunité et la corruption essoufflent tout effort de mobilisation de recettes.

En effet, ces ONG ont non seulement fait de constats et analyses. Elles ont également formulé de recommandations dans sept groupes de travail, à savoir : aspects globaux, santé, éducation, agriculture, énergie, mines et Infrastructures. Dans le secteur de la santé par exemple, cette analyse relève que les faibles allocations, soit 10,89% du budget prévue dans le projet du Budget 2019, lesquelles ne permettront pas de relever le défis majeurs du secteur tels que l’accès aux soins pour tous.

Face à cette faiblesse, la société civile recommande l’augmentation progressive du budget de la santé à 13% en 2019 ; 14% en 2020 ; et à 15% en 2021, par rapport au budget global du pouvoir central. Elles proposent aussi la création d’une ligne budgétaire spécifique à la lutte contre les épidémies.

Dans le secteur des mines, la société civile note que malgré l’embellie des cours de matières premières, notamment ceux du cobalt et cuivre, la mise en application du Code minier révisé et l’augmentation des quantités produites et exportées, la RDC ne profite pas de cette opportunité de boom minier.

Comme recommandation, ces ONG demandent au gouvernement d’accélérer la mise en oeuvre des 28 mesures afin de réaliser des économies substantielles qui pourront être affectées notamment au secteur des Mines.

A RE(LIRE) : le projet du budget de l’Etat 2019 se chiffre à 5,9 milliards USD

Pour ce qui est de l’éducation, elles constatent, avec regret, que la part réservée à l’enseignement de base dans le ledit projet du Budget 2019 ne représente que 0,56% du budget prévisionnel de l’éducation. Une situation contraire aux engagements pris à Dakar lors de la conférence internationale sur l’éducation de base. Ainsi, la société civile recommande le respect des engagements internationaux pris en faveur de ce secteur.

Et pour le secteur de l’énergie, “la modicité du budget du secteur de 1,8% du budget général du Pouvoir Central traduit une incohérence avec la vision du Gouvernement pour l’amélioration de l’accès de la population à l’électricité et l’eau potable”, note amèrement la société civile.

Pour inverser la tendance, elle recommande la révision à la hausse du budget et l’augmentation des investissements sur ressources propres.

Dans le secteur de l’agriculture, la société civile estime que le niveau faible de crédits prévisionnels du secteur de l’agriculture de 3,56% dans le projet du Budget 2019 traduit une belle faible volonté politique du gouvernement à impulser l’économie de la RDC.

Le développement de ce secteur contribuerait à la création d’un grand nombre d’emplois, à lutter durablement contre la faim, à la sécurité alimentaire. Ici, elle suggère l’élaboration de la stratégie sectorielle de l’agriculture pour une meilleure articulation et efficacité des actions dans ce secteur. Elle exige l’exploitation de toutes opportunités de financements innovants aux niveaux national et international.

Enfin pour les infrastructures, “une baisse des prévisions budgétaires des ITPR de 3% en 2019, ne permet pas de pallier les problèmes d’infrastructures. Aussi, l’absence d’un document de stratégie sectorielle du ministère des ITPR ne favorise pas la gestion axé sur les résultats”, constate la société civile.

Comme recommandations, augmentation du budget; adoption de la loi sur les normes afin de permettre l’exécution des travaux dans le respect de la qualité au niveau des ITPR.

Nadine FULA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Budget 2018 scruté en 9 points par la Société Civile !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :